A PROPOS DE CHARLOTTE

Ce que je vous présente dans cet espace virtuel est le fruit de mon apprentissage et des divers enseignements auxquels j'ai été confrontée.

Je voudrais préciser ici que rien n'ayant attrait au suprasensible ne m'a été enseigné de "l'extérieur". Je ne me suis jamais formée au clair ressenti, à la lecture d'auras, à l'écoute-vision médiumnique, à la structure d'âme, au magnétisme, au passage d'âmes, à la géobiologie, à l'ouverture de l'espace sacré du coeur, au retrait d'implants, aux levées de magies sombres ou je ne sais quoi d'autre. Ces aptitudes présentes depuis que mes souvenirs remontent, ont été l'objet d'un intense travail intérieur quotidien afin d'apprendre à les gérer et à discerner ce avec quoi j'étais en contact.

Un autre point essentiel à vous partager est que ça n'est JAMAIS moi qui opère durant les soins, je m'en garderait bien.

Ceci afin d'être certaine d'effectuer un travail « propre » et sans traces. Choses (traces) que l'on retrouve systématiquement lorsque les praticiens passent encore par leurs propres fréquences ou pire encore, lorsque ce travail est effectué par des connexions liées à la fausse lumière ou à une usurpation quelconque.

C'est à travers mon lien au Divin/à l'Unité/à la Lumière originelle, que la Grâce peut faire le travail.

J'ai donc conservé mes connections naturelles de petite fille plus ou moins intactes, et la Vie s'est chargée de me raffraîchir les systèmes à sa manière, à savoir, parfois dans une infinie douceur, et d'autres fois dans une rudesse extrêmement périlleuse.

Mon apprentissage s'est centré autour du cœur, de l'espace sacré du cœur, et de la conscience du cœur, à savoir la base de tout.

C'est en migrant vers la conscience du coeur, en ayant repositionné une verticalité à travers une prise de terre et un lien au Divin, que s'ouvrent naturellement les perceptions et non l'inverse, ce qui a l'énorme avantage d'éviter de faire de grosses erreurs. Car non, tout n'est pas pure lumière dans les plans Invisibles, loin s'en faut, d'où l'impérieuse nécessité de peaufiner notre discernement.

C'est précisément ce à quoi je vous invite, car même s'il s'agit d'un cheminement peu aisé, est à la clé le retour à soi et la consolidation de nos plans subtils jusque dans notre matérialité, permettant de sortir de l'enjeu infernal de la prédation énergétique, et de se positionner fermement dans notre existence.

Qu'on se le dise, le temps n'est plus à la fuite en avant, mais bien à la lucidité, aux retrouvailles avec soi même, aux changements de modes relationnels, à l'apprivoisement de nos vieux fantômes intérieurs, afin de mieux appréhender les enjeux actuels et de libérer tout ce qui peut l'être. Mais surtout le temps est à la clarification de notre lien au Sacré.

A notre Unité souveraine!

 

Me Presentation site 2.jpg