Préambule sur le Coeur

Si l'on se penche sur cette thématique, de nombreux éléments viennent spontanément à l'esprit:

Le coeur comme organe vital, comme "pompe" à vie, comme générateur de sentiments (le coeur "sentimental"), le coeur comme zone de localisation du chakra du coeur, le coeur comme générateur éléctromagnétique, le coeur comme conscience, le coeur poétique...

Le coeur jouit d'une grande diversité d'approches et couvre tout un panel de réalités. A y bien regarder, quel autre organe dispose d'une telle diversité d'approches, de concepts, de traditions millénaires, d'imaginaires?

Aucun.

Le cerveau? Tellement plébiscité ces dernières décennies offrerait-il pareille équivalence?

Bien évidemment la réponse est non, pour la bonne et simple raison que cet organe aussi complexe soit-il n'est "qu'un outil".

J'entends d'ici bon nombre d'entre vous s'insurger, mais comment, le cerveau, ce grand mystère d'une infinie complexité, tout de même?!

Rapide tour d'horizon rationnel et scientifique

Les études du Heartmath Institut et d'autres par la suite, ont clairement démontré que notre premier cerveau est en réalité notre coeur qui envoie plus d'informations au cerveau qu'il n'en reçoit lui-même. Le coeur possède son propre système nerveux et neuronal indépendant, ce qui a pour conséquence de créer un autre circuit parrallèle à celui du cerveau. C'est aussi lui qui permet une lecture directe et sans filtre de notre environnement de par le fait qu'il ne passe pas par les constructions anciennes comme le ferait le cerveau.

Côté chiffres, le champs électrique du coeur est 100 fois plus puissant que celui du cerveau, et le champs magnétique du coeur est 5000 fois plus puissant que celui du cerveau.

Vous en conviendrez, ce ne sont pas des broutilles...

Il faut bien comprendre que le cerveau n'est ni le siège des émotions, ni celui des réflexions, de la même manière qu'il n'est pas non plus le point de départ de notre conscience. Il est un outil, une machine d'une remarquable complexité certes, mais une machine.

Un récepteur en réalité. Là où le coeur est le chef d'orchestre, la base, l'instigateur, l'étincelle, l'origine. Il est celui qui donne l'information aux autres, à commencer par le cerveau.

Je ne voudrais pas avoir l'air ici de les opposer mais c'est poussée par une grande incompréhension de mise à l'écart du coeur que j'écris cet article, et afin d'aider à faire connaitre ou reconnaître ce que les anciennes traditions ont depuis toujours transmises et enseigné et que la science nous permet à l'heure actuelle de comprendre rationnellement et de remettre au goût du jour.

Le coeur irrationnel?

Souvent taxé de sentimentalisme voire de sensiblerie, le coeur jouit également d'une réputation peu encline à le considérer dans sa justesse. Evidemment à des époques ou dans des cultures où la prédominance réside dans l'hyper rationnalité et la lutte contre tout ce qui relève du ressenti ou de l'émotion, on peut comprendre qu'il ait été relégué à un rang peu glorieux.

Néanmoins, il semblerait qu'il soit bien autre chose et surtout une porte d'entrée vers un autre type de regard sur soi comme sur le monde.

En effet, si le coeur semble bien plus irrationnel que la raison, il détient en réalité sa propre logique et surtout une perception d'une acuité incomparable permettant ensuite de transférer des informations au cerveau ainsi qu'à l'ensemble de l'organisme, et ce, bien plus rapidement que le cerveau n'est en capacité de le faire.

En clair et concret, les études scientifiques sont maintes fois arrivées au même constat, à savoir que le coeur peut sentir et traiter la survenue d'évènements au moins 4 à 5 secondes avant qu'ils ne se produisent. Cela va même bien plus loin dans certains cas.

C'est ce que l'on nomme l'intuition, qui est bel et bien une réalité et non lubie!

Oui vous avez bien lu, il anticipe sur des évènements non encore réalisés. N'est-ce pas incroyable?!

Comment est-ce possible?

De ce que l'on en sait à l'heure actuelle de manière scientifique, il s'agirait d'un ensemble d'interactions de champs électromagnétiques auquel le coeur est relié et au sein duquel il est même ancré. De cette façon nous échangeons en permanence avec l'ensemble du Vivant à la surface de la Terre sans même en avoir conscience la majeure partie du temps.

Coeur comme Conscience...

Sur un plan plus intuitif, le coeur est en réalité la clé de bien des maux car il est ni plus ni moins le siège d'une conscience plus élevée.

Comment ça? Eh bien tout simplement, parce que le coeur a une place tout à fait centrale dans la création de cohérence interne. C'est lui qui permet de ressentir des émotions et sentiments positifs permettant des prises de décisions plus efficaces et plus justes. Il permet de gérer le flot des pensées bien souvent intempestives et addictives que nous avons (presque) tous, et nous connecte alors à une autre forme de réalité, établissant ainsi une nouvelle disponibilité physiologique comme psychologique.

Le coeur active d'autres centres de perception du cerveau permettant de ne plus passer par notre vécu, et ne s'appuyant donc plus sur les expériences passées, contrairement aux fonctionnements de notre cerveau. Il s'agit là d'une merveilleuse possibilité d'appréhender l'existence libéré des filtres limitants du passé. Ce qui a pour heureuse conséquence de faire une toute autre expérience de la réalité, bien plus immédiate, et sans dualité. Le coeur est une intelligence unifiée prouvant que l'amour n'est pas une simple émotion mais bel et bien un autre état de conscience, généré par le coeur. Et la boucle se boucle.

...

Je n'ai jamais compris pourquoi après tant d'évidences (preuves scientifiques à l'appui) nous en sommes restés à tourner autour du cerveau alors que la logique aurait voulu que l'on fasse migrer les recherches et centres d'intérêts vers le coeur.

S'agirait-il d'une difficulté à admettre la criante simplicité de l'existence? Qu'à grands coups de théories portées par des égos façon ballons d'hélium, nous aurions préféré voir compliquée et tarabiscotée?

Ou pire, une façon de maintenir les humains dans cette grande ignorance d'eux-même et ainsi manipulable à souhait.

Qui sait...

Néanmoins, pour qui veut, se trouve maintenant exposée et accessible cette immense réalité sublime dont jusqu'à peu, seuls les Peuples natifs étaient dépositaires.

Et si l'expérience non dualiste est en soi une bien belle chose, la rencontre avec l'Espace Sacré du Coeur en est encore une bien plus extraordinaire.

C'est ce que je me laisserai le soin de vous proposer dans un prochain article.

D'ici là, soyez bien joyeux/se-heureux/se!

De mon coeur

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square