Le réveil des guerriers-ères de lumière?

Mes très chères-chers,

Je me suis enfin décidée à vous écrire afin d'essayer d'apporter quelques éléments de réponse à vos interrogations actuelles. J'ai reçu de nombreux messages de vous agités, affolés pour certains, inquiets, perdus pour d'autres. Et je vous remercie de la confiance que vous me témoignez à travers ces messages.

Sachez que si je n'y ai pas répondu individuellement et plus rapidement c'est parce que je n'étais pas certaine de la forme à donner à cette réponse ni de ce qu'il était opportun de vous communiquer. Mais les choses s'éclaircissant en moi, je vais vous répondre à la lumière de cet éclaircissement.

Il est possible que ce que je vous communique fasse émerger des émotions, ressentis pensées de rejet, incompréhensions, colères, ect...je vous demande d'essayer de regarder en vous ce qu'il y a derrière afin de vous donner la possibilité d'avancer.

Je vous demande de prendre ce qui vous parle, de passer tout ceci au filtre de votre propre intuition, car c'est vous qui êtes votre autorité et savez pour vous-même.

Nous l'avons toutes-tous compris, nous sommes entrés dans une période de grandes turbulences et il n'y a pas de raisons que cela s'arrête très rapidement même si les choses sont en souterrain en train de bouger dans cette direction.

Il est donc fondamental que chacun-e puisse comprendre ce qui se joue à l'heure actuelle afin, d'une part de pouvoir apaiser en soi ce qui a besoin de l'être, et surtout de revenir à soi pour écouter ce qui est juste et adapté à mettre en place autour de soi.

Car comment agir sainement dans une incompréhension générale de ce qui est en jeu? Cela est tout bonnement impossible et de plus possiblement très anxiogène.

Ce que je vous exprime ici reflète mon point de vue à la lumière des informations reçues d'autres plans, recoupées par mes observations, ressentis, recherches et analyses. Encore une fois, prenez ce qui vous parle.

Cette période de grandes secousses, est évidemment potentiellement porteuse en son sein de grands changements, de grandes purifications et d'activations diverses, comme toute situation aigüe.

Ceci, vous le savez déjà, mais ce que vous savez peut-être moins c'est que nous sommes entrés dans une phase ouverte de guerre cosmique, dans les plans Invisibles. Se déroule en ce moment le début des hostilités jusqu'alors gardées secrètes ou larvées. Vont donc apparaître de manière plus évidente, certains aspects de cette guerre (qui entendons-nous bien n'a rien à voir avec l'apparence des mots du discours de Macron, même si ces mots n'ont évidemment pas été choisi au hasard). Il ne s'agit pas de guerre contre un virus mais bien contre une organisation souterraine qui pilote en coulisse.

La situation est fort complexe car se jouant sur plusieurs niveaux avec des projets et intentions forts différents. Je vais tenter de rester concise et de vous donner quelques clés afin de vous aider à vous repérer.

Je vais tout d'abord faire un mini état des lieux succinct puis vous donner quelques pistes d'éclaircissements. Ne m'en veuillez donc pas si vous me trouvez parfois un peu abrupte.

Pour commencer, il faut imaginer cette situation comme une guerre entre les forces de l'ombre et celles de la lumière. Je sais que cela peut sembler bien simpliste et dichotomique ou que j'ai l'air d'avoir trop regardé de films de science-fiction, mais c'est poutant bien réel. Et de ce constat découlent beaucoup d'éléments de compréhension.

Sont à l'oeuvre actuellement des forces sombres très puissantes ayant pour objectif d'esclavagiser l'humain, et ce, à travers différentes méthodes allant du mensonge, au meurtre en passant par l'intimidation, le choc, ou la désinformation systématique.

Evidemment vous ne retrouverez pas trace de ce dont je vous parle ici dans les médias classiques (du moins pour quelque temps encore), ou alors seulement quelques indices ça et là clairsemés faisant sens pour un oeil et des oreilles avisés.

Comme vous l'avez vu dans toute cette histoire de Covid-19, il est difficile de démêler le vrai du faux, la juste information de l'intox,...y compris pour les chercheurs chevronnés. Systématiquement une information crutiale est manquante, une pièce manque au puzzle. Et ceci a évidemment une raison d'être.

Car si les populations expérimentent une situation inédite de peur et d'anxiété eh bien il est fort à parier qu'elles accepteront beaucoup plus docilement ce que leurs dirigeants, sensés les protéger leur intimeront de faire.

Et nous y sommes, pour une prétendue nécessité médicale. Je n'entrerai pas ici dans le détail du débat sur la légimité d'une telle mesure, et me cantonnerai à ce qui me semble, pourrait vous soutenir dans ce que l'on traverse et qui ne fait que commencer.

Pour vous schématiser ce petit monde, il vous faut imaginer que les forces sombres dans l'Invisible ont des soldats sombres très actifs dans la 3D: il s'agit en premier lieu de personnes appartenants à un certain nombre de sociétés secrètes (plus très secrètes depuis qu'un certain nombre de gens s'y intéressent de plus près) puis de personnes disséminées ça et là dans certaines sociétés, certains postes-clé. Le point commun entre ces décisionnaires est leur appartenance à ces sociétés secrètes sombres.

Ceci, bon nombre d'entre vous le sait déjà mais refuse de voir que l'on arrive au bout de cette machiavélique manipulation sous peine de basculer dans l'esclavage total.

Car il faut bien comprendre que derrière ceci il y a toute une "culture", toute une approche de la vie ou de la non-vie plus exactement, avec en son sein une inversion des valeurs. Plusieurs mouvances appartiennent à ce sombre mais il y est toujours question de pouvoir, de gloire, de succès, d'argent, de manipulation, et de...sacrifices. Nous arrivons à un point de non retour et il devient vital de prendre la mesure de tout ceci, afin de, une fois la digestion faite, définir ses valeurs et s'organiser en fonction.

Ensuite, il faut savoir qu'à l'heure actuelle un grand nombre d'attaques electromagnétiques de basses fréquences ont lieu dont l'objectif est comme d'habitude d'empêcher l'ascension naturelle des êtres vivants en les coupant de leur capacité à se lier naturellement à la lumière/la force de Vie.

Ce qui est en jeu ici est la destructuration pure et simple de l'ADN humain.

Le cocktail le plus efficace étant l'action entre les nanoparticules, l'intelligence artificielle et les ondes electromagnétiques avec entre autre mais pas uniquement la 5G. Si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous invite à vous renseigner activement et sérieusement sur ces sujets et leurs désastreuses conséquences tant sur l'intégrité et la santé humaine que végétale ou animale. Il s'agit d'armes létales.

La réalité que je vous présente ici est bien moins mignonette que ce que l'on peut voir circuler sur maints sites dits "spirituels" et certaines pages de réseaux sociaux, et je vous avoue que ce que j'y vois m'irrite bien souvent. Cela a en revanche l'avantage de ne demander aucune réflexion approfondie ni aucun courage.

Il va de soi que la colère n'est pas non plus de bon ton, d'ailleurs elle aussi fait partie des ainsi nommées émotions de basses vibrations...je vous invite dans ce cas à poser la question aux résistants de tous les sytèmes totalitaires, aux insurgés, à ceux qui partout sur Terre et en tout temps ont eu peur mais ne se sont pas laissés arrêté par elle au nom de leurs valeurs, du respect de la Vie, pour leurs frères et soeurs humains et des autres règnes.

Allez demander à Gandhi si ses colères n'étaient pas nécessaires? A tous les défenseurs des forêts premières, des eaux et des océans si la colère n'est pas nécessaire? Eux qui y laissent bien souvent leur vie.

Il s'agit d'un point de départ, d'un élan forçant l'incapacité à accepter ce qui ne l'est pas. Même s'il n'est évidemment pas question de se laisser embarquer et envahir par elle mais bien davantage de laisser cette énergie de colère qui est un feu, se transformer en une force intérieure et une puissante source d'inspiration.

Mais je crois surtout que nous sommes en plein abrutissement. Avant ils étaient orchestrés par les monothéismes à l'énergie récupérée (pardon pour les personnes religieuses je ne cherche à offenser quiconque mais vous invite à regarder avec précision ce que vous servez), puis par la télévision et le soi-disant divertissement et actuellement le net plus ultra étant celles et ceux ayant tout compris, les béni-oui-oui", vantant l'Acceptation totale et merveilleuse de tout ce qui est, car tout est parfait. C'est ainsi que leur corps, leur âme embrace la volonté du Tout.

Si seulement ils avaient des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, s'ils savaient ce qu'ils font et qui ils servent...

Mon attitude peut sembler abrupte, rugueuse et non polissée, car me semble t-il l'heure est à un effort de clarification intérieur et au retour en soi sur des bases saines, afin de savoir comment avancer.

Comprenez bien je vous prie que le sombre ne sert pas la lumière ou ce genre d'inepties New Age. Il faut bien savoir que tôt ou tard, et plutôt tôt que tard, il va falloir choisir ce que l'on sert. Ne pas choisir c'est aller de facto dans ce qui est. L'Univers n'est pas une soupe uniforme ou tout s'entremêle joliement. Il y a des forces très polarisées contrairement à ce que l'on entend. Et pour cause, servir la lumière coûte généralement bien cher dans des mondes polarisés dans le sombre. Mais l'on va toujours trouver des gens qui, lorsque la forêt brûle vont nous dire qu'au lieu d'éteindre le feu il faut prier et que tout ceci n'est qu'une illusion, puisque d'ailleurs l'essence même de l'existence est illusoire. Je me demande alors ce que ces gens s'enquiquinent à faire sur Terre? Vous l'aurez compris je suis consternée de voir ce que je vois, tant de fatalisme remplaçant l'acceptation de ce qui est, d'immobilisme se prenant pour de l'observation en retrait (souvent mêlée d'arrogance), de la béatitude niauseuse supplantant la joie de vivre en présence.

Ici aussi nous sommes clairement sur des valeurs inversées.

Mes frères et soeur humains, soyez doux avec vous-même, faites-vous du bien et prenez grand soin de votre alimentation, eau, respiration, sommeil, activité physique autant que possible, revenez profondément en vous, dans votre coeur, dans l'alignement que seul rend possible le courage. Et positionnez-vous.

Je voudrais ici vous revenir avec quelques points permettant je le souhaite, de vous soutenir dans ce que nous vivons.

Tout d'abord je voudrais revenir sur un point essentiel: Il est impossible d'avancer sans être raisonnablement en équilibre en soi, et il est impossible de cultiver son équilibre sans avoir une vision plus ou moins nette de ce qui est en train de se dérouler en et autour de soi. De plus, vivre des situations inédites de grand stress et peurs collectifs demandent des ajustements spécifiques.

* Point n°1:

Ne pas nier la réalité, y compris dans toute sa violence ou laideur est la première étape afin de revenir à soi en connaissance de causes. Au risque de ne pouvoir aller au delà.

L'énergie de survie, lorsqu'elle est activée, réveille des peurs ancestrales, et c'est exactement ce dont il est question dans la situation actuelle.

La majeur partie du temps cela engendre des réactions comportementales automatiques dont la peur est la base. Ceci est bien naturel et nous a préservé depuis la nuit des temps de tout un tas de situations dramatiques, nous aidant à protéger notre corps, notre intégrité physique, notre groupe, notre équilibre.

Néanmoins ces signaux ont parfois tendance à se réveiller un peu trop fréquemment pour des raisons non adaptées. Cette situation totalement soudaine, tellement éloignée de notre réalité habituelle va avoir la même action sur nous et activer des mécanismes de défense parfois démesurés.

Il est alors nécessaire de reprendre ses esprits, revenir à soi dans son corps, son ancrage, sa respiration afin d'essayer d'apaiser ces alarmes intérieures s'agitant parfois en tous sens. La tâche n'est pas aisée et les personnes ayant eu à gérer des traumas importants sont souvent les plus fragiles.

Intervient alors un autre personnage alimentant parfaitement l'incapacité à faire face à la réalité, le déni.

Il s'agit en général d'un processus de protection automatique permettant d'éviter un inconfort trop important, prenant la forme d'une grande tristesse, d'un abattement, d'un sentiment d'impuissance insurmontable ect..

Se présente rapidement une pensée et une émotion interfèrant entre soi et la situation. Ceci permettant de se protéger d'un choc semblant à raison ou à tort trop difficile à digérer.

Et pourtant, il est essentiel de regarder et laisser s'exprimer en observateur ce qu'il se passe en soi plutôt que de continuer à le nier. Car d'une part cela vous permettra de vous sentir en capacité de gérer et non plus submergé ou subissant, et donc plus fort-e. Et d'autre part cela vous ramènera à vous et à vos innombrables découvertes intérieures.

L'important étant de lâcher cette pensée que vous ne pouvez pas faire face, quand vous le pouvez en réalité mais que vous l'avez vous-même oublié. Cela peut prendre du temps, et il est important d'être patient avec soi même, d'avancer pas après pas. Il peut aussi être opportun de demander de l'aide à un-e professionnelle (psychologue, sophrologue,...) qui saura vous accompagner.

Doucement mais sûrement.

Si l'on y regarde de plus près, on se rend compte que les sensations accompagnant ce mode de fonctionnement ne guident pas vers des émotions plaisantes, inspirantes, ou justes, stimulant le meilleur de nous même, il s'agit même du contraire, cela nous emmène vers des prises de décisions non relevantes.

Comprenons bien que lorsque l'on ressent de la peur, à l'exception bien entendu des situations de danger immédiat (une voiture qui manque de vous écraser par exemple), sur un plan énergétique nous donnons notre autorité à d'autres choses qu'à nous même. Il est bien naturel de ressentir de la peur face à des évènements nouveaux, globaux, et touchant à notre survie (ou semblant l'être) mais il est nécessaire une fois ce choc passé, se digérant progressivement, de revenir à soi afin de regarder à l'intérieur ce qui se présente.

C'est un enjeu majeur auquel je vous invite: être conscient-e.

* Point n°2:

Comprendre qu'accepter de voir la réalité en face ne signifie pas se perdre dedans et alourdir sa vibration.

J'entends beaucoup de gens dirent qu'il ne veulent pas savoir ce qu'il se trame réellement car dès lors ce serait jouer le jeu du sombre et alourdirait leur vibration comme celle du collectif.

Peut-on trouver meilleur piège pour d'une part empêcher les humains d'avoir une pleine conscience de ce qui se joue et d'autre part, les empêcher de se responsabiliser? Que dire de telles attitudes face à des situations d'urgence?

"Ah non je ne vais pas penser à la marée noire qui décime les animaux et fonds marins car cela va alourdir la vibration générale!" Bien entendu, et la mer va même probablement se nettoyer toute seule par la force de la pensée?!

Et les responsables économiques et politiques peuvent ainsi dormir sur leurs deux oreilles, jamais personne n'ira leur demander des comptes. C'est fort confortable pour un pouvoir en place!

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que dans l'Invisible aussi ceci a des causes et des conséquences. Et malheureusement pareille attitude coupe totalement la personne du principe de réalité lié à son ancrage, et de ce fait la déconnecte de son propre lien à la Lumière. Car sans ancrage, il n'y a pas d'évolution autonome saine, il y a du planage et de l'illusion à ne plus savoir qu'en faire, mais il ne s'agit en rien de discernement et d'avancée intérieure. Tout reste en superficialité.

Disons-le clairement cette peur d'alourdir sa vibration est une imbécilité car elle est en réalité une sorte de superstition héritière aux confluents du New Age et de la pensée positive, remplaçant la vieille peur d'un chat noir traversant la route.

Pensez-vous que l'être ayant incarné l'énergie christique que beaucoup appellent Yeshua, ait vécu une variation dans ses plans énergétiques lorsqu'ils s'est mis en colère? Je me moque un peu et ne le prenez pas mal mais à travers ceci je voudrais simplement vous inviter à vous poser quelques questions essentielles de bon sens.

Rappelons, puisque cela semble visiblement nécessaire, que vivre est par définition dangereux, imprévisible, fluctuant, choquant ou autres. Etre un humain c'est également passer par toute une palette de sensations-émotions-ressentis-sentiments qui pour certains peuvent être des plus merveilleux et agréables et pour d'autres désagréables voire affreux.

Oui la vie terrestre est ainsi faite en tous cas jusqu'ici, n'en déplaise à certains "Maîtres" prêchant l'immanence de l'être relevant davantage du zombie béat que de l'humain inspirant. Certes je concède que dans une société folle toute dédiée à la production et au bruit quel qu'il soit, cela apporte du calme et réconfort. Ceci dit la nature le fait aussi très bien, et en direct!

L'important me semble t-il se situe dans notre capacité de réaction, d'introspection et à trouver des solutions apaisantes, ressourçantes, équilibrantes.

Car c'est nous et seulement nous qui, en nous allégeant, en acceptant de faire nos nettoyages intérieurs, de faire face et laisser partir ce qui a besoin de l'être, de prendre conscience, d'apprendre qui l'on est sur l'instant, de valider nos valeurs, avons la possibilité de nous libérer et donc d'élever notre vibration.

Et cela n'a rien à voir avec la fuite de soi et de la réalité.

Pour couronner le tout, dès lors que l'on nie la réalité et les faits, que l'on ne s'ancre pas dans le réel, nos émotions comme nos pensées nous échappent, nous sommes en incapacité de les gérer ou d'avoir une quelconque action dessus, et l'on reste de plus à la merci de n'importe quelle force sombre sur les plans invisibles.

Car c'est précisément ce dont il est question, de manipulations sombres dans l'Invisible.

A l'opposé, dès lors que l'on a le courage de regarder la réalité telle qu'elle est autour et en soi, il devient possible de faire un état des lieux de ce qui est présent et d'avoir prise dessus tout en apprenant pour la suite.

* Point n°3:

Revenir à son ancrage, prendre soin de son corps physique et cultiver sa présence. Je pense que je ne le répèterai jamais assez: le corps physique est tout. J'entends pourtant partout le contraire y compris dans les "grandes" traditions de ceci ou cela. Et pourtant...

Sur un certain plan oui évidemment le corps physique n'est pas l'unique élément existant et pour faire comprendre aux populations que chaque individu est bien plus que son plan physique, il a fallu travailler dur. Mais à l'heure actuelle, nous souffrons visiblement de l'effet inverse.

A trop vouloir se dématérialiser, aller voir dans les autres plans sous prétexte de "mieux", négliger son corps physique n'étant qu'une vulgaire enveloppe de chair que l'on abandonnera lors de notre départ, ect...on en oublie l'essentiel qui est que ce corps est notre maison primordiale et mieux vaut être dans une maison saine et sans fuite plutôt qu'une ruine.

Par ailleurs, à moins d'avoir rêvé toute ma vie durant, il me semble bien que nous sommes vivants dans la tridimentionnalité, et qu'on le veuille ou non c'est par ce biais que l'on apprend. Il y a forcément une raison ne croyez-vous pas?

Votre ancrage est la clé de la porte d'entrée de tout votre système multidimentionnel, que faire donc sans la clé? Eh bien vous restez tout bonnement devant la porte. Certes vous pouvez tergiverser, faire les 100 pas, essayer d'observer par le trou de la serrure, vous imaginer comment cela se peut être derrière, vous n'en êtes pas moins...à la porte. Et donc au point de départ.

Mais quel point de départ! Celui qui impulse tout, par lequel tout est possible mais sans lequel rien n'existe. En effet aucune montée de kundalini sans un ancrage sain (mais en revanche la porte est ouverte sur les autres plans à toutes sortes de manipulations énergétiques dès lors que votre prise de terre n'est pas en place). Pas ou peu de discernement, de prise directe avec la réalité, ou alors au prix de beaucoup d'efforts et de concentration.

Il faut bien comprendre que nous sommes un tout sur plusieurs dimensions à la fois, réduire ou dénigrer un aspect de cet ensemble revient à affaiblir l'ensemble de la structure. Ce qui, vous en conviendrez, est fort dommage. D'autant que l'on peut se rendre compte qu'il s'agit bien souvent de blocages ou traumas tapis en arrière plan, mais là n'est pas le sujet.

Alors toutes-tous à vos exercices de présence, de respiration, de racines sous les pieds, de prises de terre directe pour celles et ceux pouvant marcher en nature (pieds nus c'est encore mieux),...!

* Point n°4:

Etre à l'écoute de son intériorité et processer tout ce qui se présente autant que possible.

Se "servir" de ce qu'il se présente, de ces évènements quelque peu chaotiques pour observer nos réactions et ressentis afin de libérer ce qui a besoin de l'être. Tel pourrait être notre "défi intérieur".

Après avoir observé, analysé, ressenti les choses extérieures à soi, et après avoir décidé de s'installer bien profondément à l'intérieur de soi, après un solide ancrage nous voici dans notre antre.

Que s'y passe t-il? Comment vous y sentez-vous? Quelles sont vos sensations, faites vos repérages en observateur et gardez votre indéfectible outil: la respiration) .

Avec un peu de pratique vous parviendrez à faire la distinction entre ce qui vient de vous et ce qui provient des basses fréquences environnantes (micro-ondes, ondes téléphoniques, WIFI, 5G...).

* Point n°5:

Etre fidèle à soi, son éthique, son intégrité est tout à fait essentiel en restant à la fois honnête envers soi même et conscient des choix qui s'imposent à nous. De la même façon qu'il est nécessaire de regarder la réalité pour ce qu'elle est afin de ne pas être bloqué et dans le but de passer à l'étape d'après. Advient parfois le besoin de revoir ses croyances, et modes de fonctionnement. En effet, il peut arriver que de revenir à soi nous fasse nous rendre compte qu'il est important de prendre du recul et se calmer par exemple, mais il peut aussi arriver que vienne la nécessité d'actions alignées sur nos valeurs.

Car une prise directe avec le monde suivie d'une mise à distance en soi tout en gérant notre intérieur (et non supprimer) peut avoir la bonne surprise de clarifier des valeurs qui nous sont chères mais que pour plein de raisons nous avions un peu délaissées.

Et c'est exactement ce à quoi je vous invite: clarifier vos valeurs une fois le petit parcours, que je vous ai suggéré à travers les différents points précédents, réalisé. Pourriez-vous lister 4, ou 5 valeurs principales?

Il est alors important d'aligner ces valeurs sur l'ensemble de vos vies en leur faisant de la place dans votre quotidien.

* Point n°6:

Etre courageux-se, positionné dans son coeur et décider profondément de faire de son mieux.

Une fois ceci effectué, vos valeurs repérées et davantage installées dans votre vie quotidienne, vous pouvez constater qu'il est tout à fait surmontable de faire tout ce cheminement tout en vous renforçant dans votre justesse et vos profondeurs.

Aligner nos valeurs avec nos décisions et actions est en réalité un processus tout ce qu'il y a de plus naturel sauf lorsqu'il a été saboté par tout un tas d'éléments, et situations, personnels comme sociétaux et collectifs. Les pistes sont alors brouillées, les hésitations de mise, les doutes abyssaux, ect...

Mais nous y voilà, souverains-es afin de porter le meilleur de nous en équilibre vigilant intérieur permanent. Car nous sommes responsables de nos actes et de nos paroles.

Quelles sont donc ces valeurs que nous souhaitons offrir au monde, au plus près de notre coeur, dans notre justesse et générosité humaine?

C'est la question que je nous pose présentement, en nous replaçant dans nos valeurs fondamentales, en faisant des choix nous permettant d'incarner dans la matière ce que nous souhaitons mettre en place, voir se réaliser.

Mes chers-chères frères et soeurs humains,

Nous ne sommes pas désespérés ou impuissants mais bien conscients et en action, en adéquation avec ce que nous sommes profondément.

Nous sommes des guerriers-ères pacifiques porteurs de lumière, celle de la puissance et lumière de notre coeur.

Nous offrons au monde le meilleur de nous, chacun-e dans sa réalité et diversité.

Et c'est à cela que je nous invite, dans la chaleur et la justesse de notre coeur pour le meilleur pour le plus grand nombre.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square